• chaponnaylucille

Couverture de roman: où en trouver, comment en faire? part.1

Hello mes p'tits pépères :D J'espère que vous allez bien, que vous tenez le coup avec le confinement et tout le reste.

On se retrouve aujourd'hui pour parler couverture. C'est un sujet très vaste, avec de multiples opportunités et sujets, ce pour quoi je le diviserais en deux: la partie 1: où trouver une couv ou comment en faire une, puis une seconde partie où j'évoquerais comment choisir sa couverture. Ready?

Quelles solutions pour obtenir une couverture de roman?



1ère solution: la débrouillardise.


Eh oui, vous l'avez déjà entendu dans l'article sur quelles options pour s'auto-éditer, la débrouillardise c'est THE truc qui permet de s'en sortir. Mais pas de panique : c'est pas inné, ça s'apprend et on est là pour ça ;) Donc c’est parti pour découvrir comment faire sa couverture soi-même !


a. Les images libres de droit

Vous pouvez vous-mêmes constituer votre couverture à partir d’images libres de droit. Les images libres de droit sont les seules que vous pouvez utiliser à usage commercial sans avoir à payer. Vous pouvez bien entendu payer aussi des images (souvent autour de 60-80€ dans le cas de photos) pour vous en servir comme couverture.

Voici quelques sites d’images libres de droit :

- https://pixabay.com/fr/

- https://unsplash.com/

- https://stock.adobe.com/fr (Les images sont payantes aux alentours de 60€ ou vous pouvez prendre un abonnement par mois pour prendre des images sur le site - Le premier mois est gratuit)


b. Les typographies libres de droit

Tout comme les images/illustrations, une typographie est un travail artistique. Donc oui, même la manière d’écrire son titre est à rechercher ! Mais heureusement pour nous, certaines sont gratuites ! A retrouver sur :

- https://www.dafont.com/ : Attention, c’est écrit à droite si la typographie est gratuite à usage commercial ou non.

- https://www.1001fonts.com/ : de même, il faut vérifier si la typo est gratuite ou non sur le côté. (si c’est OK, le dollar est en vert)


c. La solution Canva

Canva est un outil ultra sympa (et assez complet) sur nombre de choses un peu graphiques : posts sur réseaux sociaux, CVs, montage photos… Mais aussi couverture de roman ! Il propose gratuitement des solutions graphiques sympas, ainsi que des images et des typographies libres de droits. (les images gratuites sont toutes libres de droit, pour le premium c’est inscrit si ça l’est ou non) Vous voulez des exemples ?



Alors bien sûr, il n’y a pas une infinité de choix, mais vous pouvez vous-même apporter vos propres images libres de droits et faire le montage sous Canva. Attention, avec ce genre d'images libres de droits, vous pouvez faire doublon avec un livre déjà existant.



d. La solution photoshop

Eh oui, on sort l’artillerie lourde. Photoshop donc. Déjà, faut avoir la licence (oui c’est pas le moins cher, m’enfin). Ensuite, il faut savoir maîtriser ce logiciel. Spoil : c’est pas le truc le plus simple au monde. Second spoil : ça peut se faire. Oui, oui, ça peut s’apprendre, et assez rapidement pour les trucs simples. (Bon, OK, j’ai mis deux semaines à faire la maquette de La Cité des Sang-Pur tome 1, avec titre, résumé et tranche. Mais la prochaine fois, je mettrais moins !) En plus, ça permet de faire des visuels pas piqués des hannetons ! Eh puis, bon nombre de tutos sont dispos donc, si vous avez l’occasion de vous former ou vous auto-former sur ce logiciel : foncez !

Bien sûr, il y a d’autres solutions gratuites, comme photofiltre et Gimp, mais je saurais vous en dire plus là-dessus car je ne les maitrise pas.



Si vous êtes débrouillards, en illustration et sur photoshop, vous pouvez atteindre ce style de couvertures (et de visuels) pour 0€:



Crédits: @mariemonier.auteur, @megara_nolhan et @lucille_ch_auteure


2ème solution : on se dirige vers plus expérimenté (et forcément, c’est payant)

Vous êtes comme moi au départ et vous voyez venir gros comme une maison votre incompétence en graphisme ou en illustration. Ou alors vous n’avez pas le temps de vous former, ce qui se comprend. Et bien sûr, aucune image sympa n’est trouvable en libre de droit, la crise de nerf face à ces recherches vaines vient poindre le bout de son nez. Avant de vous mettre en PLS, laissez moi vous présenter d’autres solutions !


a. La solution Graphisme.

Bah oui, il faut faire le distinguo entre graphisme et illustration. Illustration, c’est du 100% fait main. Le graphisme, c’est plus associer et/ou modifier ce qui existe déjà. L’un n’empêche pas l’autre, mais généralement le graphisme est moins cher.

Il y a beaucoup, beaucoup, BEAUCOUP de solutions graphiques à prix pas trop dégueu. Sur facebook, vous trouverez nombre de graphistes proposant leurs services. Petit exemple d’une graphiste que je suis : GraphismeLOR. Voilà c’est cadeau. Comptez aux alentours de 80 à 200€ pour la solution graphisme….


A moins que vous alliez sur des sites tels que https://5euros.com/ (en français) ou https://www.fiverr.com/?source=top_nav (en anglais). Le but ? Proposer tout un tas de petits services à moindre coût. Ça va de la création de site web, aux couvertures de romans et même à la traduction. Plusieurs options sont disponibles à chaque fois, comme vous le montre l’exemple ci-dessous pour une prestation de couverture de livre :


Avec ce style de site, vous pouvez descendre à une trentaine d’euros la couverture en cherchant bien. Pour ce qui est de la qualité, je vous conseille de bien regarder chaque option ainsi que les commentaires clients !


Exemples de couvertures créées par un graphiste :



Crédits: @graphismelor et @Ad_martel

A ne pas oublier : le graphiste ne lira pas votre bouquin. Il faut donc savoir quoi lui demander !


b. La solution Illustration

Alors là, on est sur le must du must. La personne va carrément vous dessiner et numériser votre œuvre. Attention cependant : l’illustrateur ne lira pas forcément votre livre pour en faire la couverture, donc tout comme le graphisme, il faut avoir une petite idée déjà en tête ! Bien sûr, vous pouvez échanger sur votre univers, vos personnages histoire d’avoir des idées qui germent, mais ça s’arrêtera là.



L’illustration est beaucoup plus longue (comptez plusieurs mois pour la réalisation) et plus onéreuse (comptez entre 300 et 750 euros). Mais vous aurez quelque chose de 100% original avec un style qui vous convient.

Les illus qui bossent avec des auto-édités, vous en avez plaitore mais je peux vous citer @Tiphsartiste ou encore @step.



Sinon, il y a la solution qu'Ad_martel a utilisée et qui est bien sympa si vous avez des hésitations quant à l'artiste et à ce que vous souhaitez. Il s'agit de "mettre en compétition" plusieurs artistes, et c'est celui qui vous plaira le plus qui sera choisi et payé (sur le site 99designs). Tout est très bien expliqué par ici: https://www.admartel.com/post/comment-j-ai-obtenu-ma-couverture


C’est la solution illustration que j’ai choisie pour La Cité des Sang-Pur, tout simplement parce que je voulais qu’il soit illustré (oui je suis chelou). Je trouve que ça donne un air authentique et vraiment pro, surtout dans le cadre de la fantasy. Mais après, à chacun de voir et c’est pas parce que je l’ai fait pour ce livre de fantasy là que je choisirais cette option pour mes autres livres de fantasy.

Pour vous donner un ordre d’idée, voici des couvertures illustrées :



Crédits: @Step et @ad_martel


L’illustration peut aussi être une bonne option pour une carte de votre monde par exemple 😉


Voilà, voilà, je pense que vous avez un bon pannel pour vous diriger vers une solution qui vous convient. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à m’écrire !

163 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout